Theme Preview Rss

Ambérieu-en-Bugey




Infos :

A 30 minutes de Lyon par l'A42, à 20 minutes de l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry, Ambérieu-en-Bugey, troisième ville du département avec ses 12000 habitants, vous accueille et vous attend pour vous dévoiler ses multiples facettes. La ville sait livrer ses secrets à ceux qui savent prendre le temps de s'arrêter. Au détour des bois et des sentiers, partez à la rencontre des professionnels du patrimoine bugiste qui vous feront goûter aux plaisirs simples mais ô combien essentiels de la douceur de vivre.
L'histoire de la cité remonte aux temps les plus reculés. Le territoire de la commune a été habité très tôt. On a retrouvé des vestiges de l'âge de pierre et du bronze, de l'époque romaine, du passage des Burgondes... Quand au Moyen-Age, il a laissé le plus beau des témoignages : le château des Allymes, théâtre de la négociation du traité de Lyon en 1601.
La cité bugiste connaît un nouvel âge d'or au XIXe siècle avec l'arrivée du chemin de fer. En effet, la ville est située à 50 km de la gare de Lyon Sainclair, ce qui représente la distance maximum que pouvaient parcourir en leur temps les machines à vapeur avec un plein d'eau. C'est aussi le point de départ de l'industrialisation du vallon de Vareilles où fleurissent les fabriques de textile, une scierie, un moulin ou encore des manufactures de tuile ou de bicyclette dans le quartier de l'aviation.
A la veille de la première guerre mondiale, Ambérieu est un centre actif d'aviation qui a vu voler les plus grands : les frères Caudron, les frères Salvez ou encore Antoine de Saint Exupéry qui y prit son baptême de l'air.

Pavillon du tourisme, Les Arcades, rue Alexandre Bérard, 01500 Ambérieu-en-Bugey
Tél. 04.74.38.18.17 

tourisme@ville-amberieuenbugey.fr 
http://www.ville-amberieuenbugey.fr


A voir à Ambérieu-en-Bugey :

Ø    A dos d’ânes : Location d’ânes de bât. 5 circuits balisés et conseillés pour des randonnées de 1 heure à 5 jours ou à la demi journée.
Tél : 04 74 35 47 60 / 06 03 62 24 35


Ø    Base aérienne 278 : La Base aérienne 278 est l’héritière d’une longue tradition aéronautique, tant au niveau civil que militaire, qui débuta en 1909 avec l’arrivée à Ambérieu de Louis Mouthier et de son Blériot XI et qui vit Antoine de Saint-Exupéry effectuer son baptême de l’air en 1912. Depuis se sont succédées des activités d’école de pilotage (1910-1930), de fabrication aéronautique (1930-1940), opérationnelles des Forces Françaises libres (1944) et de réparation d’avions (1947-1967). Au milieu des années 60, avec la cessation de l’activité de réparation d’avions, la mission de la Base s’oriente vers la révision des matériels électroniques, mission qui n’a cessé ensuite de se développer. Depuis 1995, cette mission s’étend à la réparation et la fabrication de matériels liés à la sécurité et à la survie des équipages d’aéronefs. Un département qualité créé en 1996 permet à certaines activités industrielles d’être réalisées sous certification ISO 9001.
Aujourd’hui, maquettes, photos ainsi que divers objets et documents d’époque regroupés au sein d’une salle « traditions » témoignent du riche passé aéronautique du site.


Ø    Branche Evasion : Le parc a crée un parcours noir et un autre baby. Il faut d’abord réussir le parcours rouge pour affronter le noir : échelle Popeye, étrier filant, corde à plateau se succèdent sans répit. Pour tous les sportifs de plus de 1m45. Le parcours baby est conçu pour les enfants entre 90 cm et 1m20. La sécurité est assurée par les parents.
Tél : 06 34 39 06 77 / 06 19 22 94 93
http://www.branche-evasion.fr




Ø    Centre nautique : Bassin 25 m, sauna, hammam, spa, solarium. Tél : 04 74 38 92 60


Ø    Chapelle Notre-Dame-de-la-Côte : Chapelle de 1792, située au centre du hameau de Saint-Germain. Classé Monument Historique, un retable en bois polychrome du XVIe évoque les scènes de la vie de Marie en 7 tableaux. Vitraux représentant Blanche de Castille et Sainte-Catherine.
Ouverture toute l’année sur rendez-vous et pour les Journées Européennes du Patrimoine. Tél : 04.74.38.20.22


Ø   Château de Saint-Germain : Aujourd’hui il ne reste plus que des ruines qui sont visibles au cours d’une promenade sportive sur les coteaux d’Ambérieu. Un point de vue imprenable s’offre alors aux promeneurs sur la vallée de l’Albarine.



Ø  Château des Allymes : Forteresse du XIVe classée Monument historique en 1960. Exemple unique d’ouvrage militaire médiéval en Bugey. Elle se compose d’un donjon de tradition romane et d’une tour circulaire réunis par 4 courtines. Point de vue exceptionnel sur les plaines de Bresse et de Dombes.
Ouverture toute l’année. Tarif : 4 €. Etudiants, chômeurs : 2 €. Gratuit pour les moins de 10 ans.
Tél : 04.74.38.06.07 / 04.74.34.55.66


Ø   La Tour de Gy : Elle est située à mi-pente entre les ruines du château de Sain-Germain et le village. Bien qu’en mauvais état, elle dispose encore d’éléments architecturaux qui témoignent de son époque, le XVe siècle, et de la richesse de cette ancienne demeure seigneuriale.

Ø   La Tour de Savoie (XIIe-XIVe) : Elle a été édifiée à l’entrée de la cluse de Saint-Rambert. Elle faisait partie de la ligne de défense construite par le dauphin contre la Savoie.

Ø   Le Lac Bleu : Voir à Vareilles, hameau d'Ambérieu.

Ø     Monument commémoratif de l’Aigle des Balmettes : Monument inauguré le 11 juillet 1914 pour le centenaire de la bataille du 21 mars 1814 qui aurait vu s’affronter les troupes autrichiennes et des habitants de Torcieu et Saint-Rambert. Un robuste paysan attend le fusil à la main, au pied d’un rocher, l’œil aux aguets du côté d’Ambérieu, l’apparition du premier éclaireur autrichien. Derrière lui, une femme, emblème de la France, est debout, collée au rocher, tenant de la main droite le drapeau de la Patrie envahie et conviant de la main gauche les habitants de Torcieu et de Saint-Rambert à venir barrer le passage aux autrichiens envahisseurs. Au dessus, un aigle de bronze vient s’abattre éperdu sur la pointe du rocher. Il se situe RN 504, à l’entrée est de la ville sur la droite lorsque l’on vient de Saint-Rambert en Bugey.

Ø   Musée du cheminot : Histoire du chemin de fer à travers la vie quotidienne des gens du rail (documents, objets, machineries). 950 m2 d’exposition témoignent de l’histoire ferroviaire ambarroise. Ouverture toute l’année les samedis de 9h à 12h et de 14h à 18h. Les dimanches de 14h à 18h. Du 15 juin au 15 septembre, tous les après-midi de 14h à 18h. Fermeture les lundis.  Tarif : 1€.
Tél : 04 74 61 02 40 / 04 74 38 43 65 

http://musee.cheminot.free.fr/


Ø   Parc du château des Echelles : Arboretum municipal. Reconstruit au XIXe. Ouverture toute l’année. Mairie : Tél. 04.74.46.17.00

Ø   Parcours d’orientation : Au bois des Brosses. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire